Hanging Heavy On My Eyes, 2016

agrandir l'image

© Ang Song Nian

Pendant une année, jour après jour, mois après mois, l’artiste a documenté le niveau de pollution de la ville de Singapour et de sa région, une densité de particules fines de pollution créées par l’augmentation des feux de forêts dans les plantations de palmiers dédiées à la production d’huile de palme. L’artiste a retranscrit de manière minutieuse l’index de pollution de l’air mesuré par l’agence nationale de l’environnement de Singapour en valeur de gris sur des papiers photosensibles. Composée d’images plus ou moins foncées en fonction du niveau de pollution du jour et rassemblées en douze blocs, représentant chacun un mois du calendrier, son installation évoque de manière métaphorique l’incapacité des individus à se représenter l’impact de la surexploitation de la nature sur l’environnement et questionne sa passivité face aux problèmes climatiques qu’il génère.

Lieu: Photoforum Pasquart

Bio

Ang Song Nian (SG) was born in 1983 in Singapore, where he lives and works. His practice of photography focuses on materials and traces of human behaviours made visible within landscapes. His recent exhibitions include DECK, Singapore, the Tokyo Photographic Art Museum and Northeast Photo Network, United Kingdom. His work has been awarded at the the 41st edition of the New Cosmos of Photography award, Tokyo.

www.angsongnian.com