L’oeil cacophonique, 2020

agrandir l'image

© Aurore Valade

Réservoir de matières et d’expressions créatives, les plateformes digitales peuvent aussi être associées à une menace faite à notre attention et à nos libertés individuelles. Peut-on encore parler d’expression personnelle quand tout est fait pour que nous soyons captifs, pour que nos émotions se conforment à des (émot)icônes ? L’artiste Aurore Valade a invité une classe du Gymnase français de Bienne à déconstruire l’imagerie générée sur les réseaux sociaux à travers des techniques analogiques et numériques. Travaillant à partir de captures d’écrans tirées de leurs interactions sur les réseaux sociaux, les élèves ont découpé, dessiné et retravaillé le langage 2.0 afin de créer des symboles analogiques, avec lesquels ils se sont ensuite mis en scène pour être photographié. Les images qui résultent de cette collaboration redonnent une plasticité aux émotions et aux revendications des élèves à travers un geste pictural et théâtral, la photographie permettant de conserver une mémoire graphique d’interfaces numériques fragiles, souvent vouées à la disparition.

Lieu: Residenz Au Lac

 

Bio

Aurore Valade (FR), born in 1981, lives and works in Arles and Madrid. A graduate of the Bordeaux Ecole des Beaux-arts and the Ecole Nationale Supérieure de la Photographie in Arles, she was a fellow at the Casa de Velázquez, Académie de France in Madrid. She won the HSBC Foundation Photography Prize in 2008 and the Rencontres d’Arles Photo Folio Review Award in 2017. Her work has been exhibited in Les Rencontres d’Arles Festival, Mucem Museum in Marseille, Hong Kong Photo Festival, to name but a few. 

www.aurore-valade.com