Camera(s), 2019

agrandir l'image

© Maxime Genoud

Un trou de lumière en face d’une surface photosensible placée à l’intérieur d’un corps noir: c’est la simplicité du sténopé qui séduit Maxime Genoud. Ce dernier fabrique lui-même ses appareils à partir de résidus de notre société de consommation. Pour l’exposition, il a proposé aux élèves de l’école primaire de Madretsch de faire de même en bricolant leurs propres déchets, boîtes de conserve et Tetra Paks. Avec ce projet, l’artiste exprime son désir de revenir à l’essentiel, à la simplicité et à la matière et esquisse des pistes de résistance au rendement, à la normativité et à la productivité. Devant les objectifs des camerae obscurae, tout mouvement devient invisible. Dépourvues de détails, les images floues et vaporeuses qui émanent des prises de vue ne gardent que l’essentiel; au spectateur et à la spectatrice de les compléter.

Lieu: NMB

En partenariat avec le Lions Club Biel-Bienne

Bio

Maxime Genoud (CH) is a 26 years old Swiss photographer. Since his graduation from CEPV in Vevey he has developed several projects exploring photography as a process, questioning the medium itself. He has photographed the portraits of the 8th “Livre de ma vie” from Payot Libraire in 2018. He is also ranked third in the FISE general ranking in roller skating.

www.maximegenoud.ch